Quel rôle vont jouer les DevOps au sein des départements informatiques des entreprises ?

On l’appelle aussi bien Développeur PHP qu’Ingénieur Technologies Web, ou encore Développeur Applications Web ou bien Ingénieur Développement Web, le DevOps est un métier qui se répand de plus en plus dans les entreprises. Alors quel rôle va-t-il jouer à l’avenir au sein des départements informatiques des entreprises ? On fait le point. 

DevOps : définition

DevOps est la combinaison des mots Dev et Ops. Les métiers de Développeur de Logiciel et celui d’Administrateur en Charge des Opérations Informatiques ne font plus qu’un. Le but ? Atteindre une efficience opérationnelle optimale. 

Son rôle est d’intégrer et d’installer des solutions, des applications, mais également des processus qui permettront à l’entreprise de ne pas avoir à s’inquiéter de ses logiciels, que cela concerne leur déploiement comme de leur paramétrage, gestion sur le long terme ou bien de leurs mises à jour (MAJ). Les DevOps accompagnent également les utilisateurs dans leurs pratiques et s’assurent que leurs solutions parviennent à coexister avec l’infrastructure informatique existante de l’entreprise. Ils peuvent ainsi intervenir en cas de détection de risque ou de problème. Il s’agit donc d’avoir des compétences techniques mais également de savoir anticiper, réagir vite et s’adapter. 

Pour ce faire, il peut automatiser certaines tâches. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est l’intermédiaire entre les Développeurs et les Administrateurs IT. Il lance des tests et des mises en production (MEP) pour vérifier les résultats de solutions qu’il aura au préalable préconisées. Les outils qu’il utilise au quotidien sont, de fait, variés : de l’outil de gestion de code source à l’outil de gestion de configuration en passant par ceux de monitoring ou de déploiement continus… 

La plupart des DevOps viennent d’Université, d’école d’ingénieurs ou d’informatique ou de fac. Il est fréquent que certains soient passés par des postes de Développeur ou de Technicien Support Informatique ou encore d’Administrateur Système. Des métiers dont il reste proche et dont il doit donc comprendre le langage. Au-delà d’une bonne connaissance des systèmes d’exploitation et d’une parfaite maîtrise des langages les plus répandus comme Python, JAVA, PHP, CSS, ou encore HTML, un bon DevOps doit savoir maîtriser des outils de construction et de virtualisation comme Jenkins et Docker, Kubernetes. À ces compétences techniques doivent également s’ajouter un bon relationnel puisqu’il s’agit en effet ici en partie d’un métier de management. 

Le DevOps de demain : agilité, fiabilité et sécurité

Le fait de faire collaborer des développeurs responsables de la production informatique sur un même métier de la phase de programmation à la mise en application ne se fait pas en un jour. Il s’agit d’une vraie organisation, voire d’une philosophie. Certains spécialistes parlent même de “Culture DevOps”. 

Initialement, le métier vient d’un mouvement éponyme. Cette fusion entre le métier de Développeur de Logiciel et celui d’Administrateur Chargé des Opérations Informatiques se démocratise dans les entreprises. Les départements informatiques des entreprises peuvent ici faire appel à une seule et même personne pour développer, créer des applications et les mettre en production. Le build s’associe ainsi au run. En résulte une production rapide, moins chère, maîtrisée et qui peut évoluer, même après son déploiement. Notamment grâce au monitoring de l’infrastructure et de ses applications qui se fait avec des outils comme Grafana ou Prometheus. 

Les éventuelles problématiques liées à son déploiement sont ainsi prises en compte dès sa programmation. Et c’est aussi la promesse de livraisons continues (CI/CD) courts, de logiciels performants et plus fiables et donc… d’une satisfaction Client plus facile à atteindre. 

Bref, tout un programme !